Aidants

  • FAMILLE: Il y avait l’AVANT… puis l’APRES !!!

 

Les aidants (es) accompagnent leurs proches 7/7j, 24/24h et subissent une charge mentale très importante. Portés par la nécessité de venir en aide aux personnes qu’ils aiment, les aidants (es) se retrouvent souvent seuls. Ces derniers sont confrontés à des situation complexes qui entraînent un stress très important et, parfois, des difficultés financières.

Malgré la volonté, la résilience et la combativité des proches aidants (es), il est difficile pour eux de coupler vie professionnelle, vie personnelle et leur rôle d’aidants (es). C’est pourquoi aujourd’hui plus que jamais les aidants (es) ont besoin d’une réelle reconnaissance.

Beaucoup de questions pour les aidants.

  • Attention à votre santé:
  • Risques psychologiques : sentiment de culpabilité, sentiment de perte de contrôle, sentiment de d’impuissance, manque de confiance, sentiment d’injustice, renoncement à une vie personnelle, anxiété, dépression, isolement social…
  • Risques physiques : douleurs musculosquelettiques, fatigue et troubles du sommeil, …
  • Risques psychosociaux : l’aidant envahissant, maltraitant ?, refus de toute forme d’aide professionnelle. Le refus vient de l’aidant ou de l’aidé.

 

  • En route pour le changement :

Apaiser son esprit et son corps : accepter, abandonner sa « toute-puissance», compenser, garder confiance en soi, arrêter ses besoins personnels…

  • Livre très utile : « Comment aider ses proches sans y laisser sa peau » de Janine-Sophie GIRAUDET et Inge CANTEGREIL-KALLEN , édition Robert Laffont (19€)

 

  • IMPORTANT: Rencontre avec des personnes qui ont vécu un AVC et aussi leurs aidants.

Rompre l’isolement, développer l’amitié et la solidarité entre les personnes qui ont fait un A.V.C.

Association départementale APHASIE49-AVC.

Avec 3 antennes : Avrillé, Saumur, La Pommeraye-Chalonnes

 

 

 

  • Consulter aussi Plateforme d’accompagnement et de répit des aidants :

             Rubrique MÉDIATHEQUE, bulletins EN avant ! n°11 juin 2019 p.9

 

 

 

COMMENT  AIDER et ACCOMPAGNER UNE PERSONNE APHASIQUE?

 

  • Etre disponible et patient.
  • Encourager les tentatives de communication.
  • Respecter son statut d’adulte et sa personnalité.
  • Parler lentement avec des phrases courtes et simples.
  • Ecouter sans l’interrompre, sans parler à sa place.
  • Poser toujours une seule question.
  • Susciter des réponses courtes.
  • Encourager la personne à s’exprimer par des mots, gestes, mimiques, dessins…
  • Vérifier la compréhension et reformuler si nécessaire.
  • Eviter de faire répéter.
  • Eviter de crier. Elle n’est pas sourde.
  • Ne faire jamais semblant de comprendre.
  • S’adresser à la personne directement et non à son proche, dans un cadre calme.
  • Donner de l’espoir et cultiver l’optimisme.