« Incapable de prononcer un seul mot… Mais l’espoir!  » de Gérard Froger

Aphasie 49 épaule les personnes devenues aphasiques, le plus souvent après un AVC.

Mardi 29 octobre, c’est la Journée mondiale de l’AVC mais c’est le 19 novembre 2010 que ces trois lettres ont bouleversé la vie de Gérard Froger. Trois lettres et une seconde. Très tôt ce matin-là. Dans sa cuisine, le professeur de français de cinquante ans lisait son journal en préparant son café. La minuterie de la cafetière a sonné et tout s’est éteint dans la tête de Gérard Froger. AVC ! Sportif, fondateur du club d’athlétisme de La Pommeraye, le Monsieur n’avait jamais fumé, jamais bu. Jamais malade non plus. Quand il a repris connaissance au CHU d’Angers, Gérard Froger était incapable de prononcer un seul mot. Son aphasie totale a duré dix jours mais sa rééducation du langage a duré huit ans. J’avais toutes mes capacités mentales, mais j’étais incapable de parler, se souvient le président d’Aphasie 49. J’étais comme un enfant de maternelle à déchiffrer chaque lettre. J’ai écrit un petit poème qui ne comportait pas un seul mot français. Je suis reparti de zéro avec des orthophonistes, à raison de huit à dix séances par semaine.

 

Incapables de parler mais capables de chanter

Gérard Froger est revenu de l’enfer. J’ai eu beaucoup de chance, assume-t-il. Neuf ans presque jour pour jour après son accident, l’ancien professeur a retrouvé une vie presque normale. Même s’il lui est encore difficile de mémoriser les petits poèmes qu’il donnait à apprendre à ses élèves. Beaucoup de victimes d’un AVC – 1 500 personnes par an en Maine-et-Loire – ont eu moins de chance. C’est pourquoi Gérard Froger s’est engagé au sein d’Aphasie 49. L’association départementale avait été créée en 2002 par Jean-Claude Robin. Entrepreneur, l’ancien président du club de football d’Avrillé avait été victime d’un AVC durant la coupe du monde de football 1998. « L’objectif de l’association est vraiment de rompre l’isolement, de développer l’amitié et la solidarité entre les personnes aphasiques, les familles, les aidants, confie Gérard Froger.

L’association, qui compte 120 adhérents, propose de nombreuses activités pour épauler les personnes aphasiques et leurs aidants : entretiens, jeux de société, théâtre – mime, yoga du rire mais aussi chorale… Certains aphasiques sont incapables de parler mais n’ont aucune difficulté à chanter dans une chorale, précise le président Froger. Aphasie 49, qui organisera pour la première fois un séjour répit au printemps prochain, propose deux conférences sur l’AVC le mardi 5 novembre à la Cité des associations, à 14 h 30 et 20 h 30. L’association est également partenaire d’un spectacle de théâtre Georges et Georges, le samedi 16 novembre, au Césame à Sainte-Gemmes-sur-Loire.

Contact : Gérard Froger 06 01 15 30 21 ou aphasie49.avc@gmail.com