Il était une fois… – Geneviève Chaudet

En l’An ?  la date n’est pas encore connue,
Monsieur Virus a épousé mademoiselle Covid,
Tous les deux: nés de Pères et de Mères inconnus .
Chacun de leur témoin ayant signé sous X,
Et le maître de cérémonie étant resté incognito
Ainsi que le lieu, alors il n’y a pas eu d’écho.

Dans les vrais contes de fées
On souhaite aux nouveaux mariés
D’être  heureux….. des années entières !
Mais voilà, leur sale progéniture de rejetons 
S’est transformée en un ouragan de postillons,
Et ils en ont arrosé … la terre entière.
( la terre étant  ronde, aucun recoin pour s’abriter)

Beaucoup, beaucoup d’ humains furent atteints,
Légèrement, moins  légèrement,
Grave, très grave et d’autres n’ont pas survécu.
Cela nous a tous rendu pour un temps » incrédules. »
Dans ce monde, où beaucoup de choses sont virtuelles,
Il a fallu se rendre à l’évidence que cela était du concret.

Comme dans tous les contes il y a eu des héros,
Certains ont su se surpasser pour aider les autres,
D’autres, ont été tétanisés comme « KO »
Certains se sont protégés, d’autres ont protégé les autres,
D’autres ont préféré ignorer et faire comme si ils étaient intouchables,
La nature humaine reste parfois « invraisemblable. »

Et puis voilà le vaccin, qui  arrive à petites enjambées ,
Je me le représente, comme un grand  bouclier
Qui évitera d’envoyer des projectiles, ou d’en recevoir
Et l’espoir, qu’il nous rend tous inattaquables.
J’espère qu’il ne jouera pas trop longtemps  l’Arlesienne !
Car beaucoup « d’antivac  » se sont transformés en adeptes.

Ceci  est une simple réflexion, Trop tôt pour en tirer la morale.
À vous tous! je souhaite que toute cette histoire se termine bien,
Je vous dis  « A la revoyure »  dans plus ou moins de demains.

Geneviève