Les Parents de Mickaël Bernier

Comment réagir lorsque l’on vous annonce le pire diagnostic ?

Notre fils, Mickaèl, a fait un AVC en 2012 à 34 ans, après s’être déjà battu depuis 2005, contre une maladie de sang . Un véritable parcours du combattant. On dit que l’on est parents jusqu’au bout : et bien en plus, nous sommes devenus AIDANTS .

Comment réagir lorsque l’on vous annonce le pire diagnostic ? Nous n’avons pas mis longtemps à réagir en refusant la mort de notre enfant. L’en tête de tous nos mails et courriers fut : C’EST LA VIE QUI GAGNE.

Il n’y a pas de solutions toutes faites dans ce genre d’accompagnement. Les difficultés multiples, qui se présentent chaque jour à la personne aphasique, ne trouvent malheureusement pas toujours une réponse adaptée auprès des aidants.

La solidité de notre couple , notre foi ,nos amis , notre famille, les copains de Mickaêl et le monde médical , tout ceci a contribué à ce que nous tenions le coup.

Nous, AIDANTS nous ne sommes que des humains. Il ne faut pas culpabiliser. Il est nécessaire de prendre du recul, quand la tâche devient trop lourde.

Se faire aider , parler et prendre un peu de bon temps, car l’usure peut-être bien réelle pour les AIDANTS et cela serait dommageable pour tous

La patience, l’écoute et surtout s’adapter sont des priorités indispensables pour avancer tous ensemble.

« DONNER DE SON TEMPS SANS RIEN ATTENDRE EN RETOUR »

CE DON DE SOI EST LA PLUS BELLE PREUVE D’AMOUR, CAR DE SIMPLES GESTES SUFFISENT ET NON DE GRANDS DISCOURS, ET CERTAINS REGARDS CONTIENNENT TANT DE MOTS, QUE MEME LES PLUS BELLES PHRASES EN NOUS SONNENT FAUX. LE DON DE SOI EST UN PRESENT INESTIMABLE .

Marie-Odile et Lionel Bernier