Un homme pressé: zoom sur l’AVC

ce film relate l’histoire vraie de Christian Streiff, ancien PDG de PSA. Mais, cela reste un film.

Hervé Mimran, le cinéaste, a fait beaucoup de recherches sur l’AVC et ses conséquences. Il a voulu insister sur le poids du langage:

 

Quels Avis :

« En effet, cela reste un film, avec sa part de vérité, ses invraisemblances, ses excès. On aime ou on n’aime pas. Tout dépend aussi de ce qu’on allait y chercher et de notre propre personnalité ! Bonne prestation de Luchini. » Denise.

« Bravo pour Luchini. Il joue très bien à s’en mêler les mots. Il parle involontairement en verlan Que de jeux de mots. Beaucoup de quiproquos. J’ai bien ri. Mais… ce film est une comédie. Le drame de l’AVC. est bien différent !!! J’ai préféré le livre au film.(voir en dessous) Gérard

« Un sujet délicat abordé sans dramatiser, et avec humour. Un grand Luchini, qui ne fait pas du « Luchini ». » Evelyne et Hervé

De son côté Christian Streiff invité à intervenir lors de rencontres et de débats « Ce que je voudrais vous faire passer c’est qu’il faut profiter de la vie. La fragilité, je n’en avais pas conscience, car je n’étais pas quelqu’un de fragile. Après mon AVC, j’ai pris conscience qu’elle existait et j’ai commencé à regarder les autres personnes. La fragilité nous emmène à progresser dans la société. Tout n’est pas que force dans la vie, il faut aussi du courage et écouter des autres.», avait-il expliqué à cette occasion.