Un jour je suis parti… Bernard Tessier

 

Un jour, je suis parti pour ne plus revenir

La tête de travers comme sur les Picasso

Je voyais tournoyer au fond de ce fourgon

Des films en noir et blanc sans jamais les saisir

 

Un jour, je suis parti pour où ? Je ne sais où

Des radios, des scanners, prises de sang et ponctions

Des blouses blanches me souriaient et surveillaient mes réactions

Je ne pouvais pas sortir un mot mais je comprenais tout.

 

Un jour, comme un oiseau, la parole est venue

M’apporter le sourire et je ne pleurais plus.

Alors j’ai regardé autour de moi et j’ai compris leur peine,

La chance que j’avais de marcher et de manger sans aide

 

Un jour, j’ai suivi la longue route rude des rééducations

Retrouver la mémoire, le sens des mots, la prononciation,

L’utilisation d’un bras, d’une main et l’adresse,

La logique, le raisonnement, le contrôle du stress.

 

Un jour je vous ai vus traverser le couloir

Cette première étreinte plus que vous ne pensez

C’était une chaleur, une étoile, un espoir

Vous étiez près de moi, cela me suffisait.

 

Un jour, j’étais parti pour ne plus revenir

Vos yeux me suppliaient et je suis revenu  ♥ ♥ ♥