Philippe MARQUEZ Bénévole: autoportrait

Originaire de l’Hérault, j’ai découvert l’Anjou grâce à mon parcours professionnel. Ancien officier du génie à la retraite, j’ai été affecté plusieurs fois à Angers où j’ai épousé une Avrillaise, Frédérique avec laquelle nous avons eu trois garçons. Tout en conservant mes attaches dans le Midi et après de multiples affectations à travers la France et à l’étranger, nous avons décidé de nous installer définitivement à Avrillé où nous avions développé l’essentiel de notre tissu social.

Avec mon épouse, nous aimons courir et randonner. En 2012, en vue de préparer le marathon de Paris, nous nous sommes inscrits au club d’athlétisme de Montreuil-Juigné et depuis, nous participons activement à la vie de ce club qui permet d’entraîner des athlètes dans un excellent esprit.  Quelque soit le niveau, les coaches sont prévenants avec tous les adhérents.  La cohésion et la bonne humeur sont toujours au rendez-vous. Au sein du club, je me suis d’abord occupé de l’organisation des festivités (pot d’accueil, repas de Noël, galette) mais également des week-ends club, dans le Morbihan et à Cheverny. Depuis peu, j’ai pris le poste de vice-président et je suis également une formation d’initiateur en running et en marche nordique.  Cette formation est mise à rude épreuve par la situation sanitaire, les périodes bloquées à la Pommeraye étant toujours programmées dans les phases de confinement !

J’ai découvert Aphasie 49 par l’intermédiaire de Marie-Claire FUSEAU, qui fait également partie du club d’athlétisme et qui est également ma voisine. Je trouvais son engagement intéressant et quand le club a décidé d’aider l’association avec la remise d’une partie des bénéfices de notre 10 kms de Montreuil, j’ai pensé qu’un vrai partenariat pouvait se développer entre nos deux organisations.  J’ai ainsi proposé mes services à Gérard FROGER. C’est ainsi que je participe essentiellement aux activités physiques adaptées (APA), aux sorties bowling et depuis peu, je suis rentré au conseil d’administration où je vais essayer d’apporter ma contribution.  Lors des séances d’APA, je m’occupe particulièrement de Vincent afin qu’il puisse réaliser au mieux les exercices demandés. Nous avons développé ensemble une vraie complicité, ponctuée par des rires et des sourires.  Par ailleurs, je suis adhérent dans une association, « les Greeters », qui fait visiter bénévolement la ville d’Angers à ceux qui le souhaitent. J’espère que nous pourrons organiser des visites avec les membres d’Aphasie 49.

Je ne connaissais pas particulièrement l’AVC avant de rentrer dans l’association. Depuis, mon frère ainé en a été également victime mais il s’en sort pas mal quand on voit les différents degrés de handicap.  Je suis toujours impressionné par la bonne humeur qui règne parmi les adhérents et par les belles leçons de vie. Cela permet de relativiser beaucoup de choses.